Mets de l’huile !

On vous le répète non stop il faut impérativement se démaquiller tous les jours.

Mais il faut trouver une routine efficace et qui n’agresse pas la peau.

 

Voilà pourquoi depuis des années j’ai opté pour l’huile végétale.

 

Chaque soir j’ai un instant pour moi : je mets de l’huile au creux de ma main, pour la laisser chauffer puis je l’applique en petits mouvements de massage. En suite, soit je rince, soit je lave au savon mon visage.

 

 

Pourquoi l’huile ?

  1. Parce qu’elle retire TOUS les types de maquillage !

Qu’ils soient formulés avec de l’huile (donc leur huile plus l’huile démaquillante sont un mélange idéal pour dissoudre les fards) ou qu’ils soient sans, l’huile va « accrocher » les poussières, et poudres (et cellules mortes) de votre peau.

 

  1. Parce qu’elle est adaptée à tous les types de peau !

Comme nous le verrons dans quelques lignes il existe des huiles selon vos besoins.

 

 

Comment la choisir ?

  1. En fonction de votre type de peau
  • Pour les peaux mixtes à grasses

Il faut, en cas de peu mixte à grasse, miser sur des huiles « légères »  qui aideront à équilibrer la production de sébum et ce sans graisser la peau d’avantage.

Par exemple, l’huile de jojoba ou l’huile de carotte peuvent être adaptées aux peaux à tendance grasse.

  • Pour les peaux sèches

Personnellement, en ayant une peau sèche, je conseille des huiles plus « nourrissantes » comme celles d’avocat, d’amande douce ou de rose musquée. Elles ont l’avantage de permettre à la fois une action démaquillante mais aussi une d’hydratation de la peau.

  • Pour les peaux à problèmes

En cas de peau qui aurait tendances aux petits boutons et autres soucis, il faut faire attention à ce que l’huile ne soit surtout pas comédogène.

Je vous conseillerai la « classique » huile d’argan, ou celle d’avocat, ou de jojoba ou encore de babassu, qui ne sont pas comédogènes.

 

  1. Grasse, végétale, naturelle et …. Vierge ou première pression à froid.

Grasse pour son action vue précédemment c’est évident ; végétale car le naturel c’est le mieux pour nos peaux bien aimées ; du coup le critère important est le mode d’extraction.

Alors faisons un point « vocabulaire » 😉

La mention « première pression à froid » signifie que l’huile est issue de fruits ou graines qui ont été pressés mécaniquement à température ambiante (ie sans chauffage ni ajout de solvant).

La mention « vierge » signifie que l’huile n’a pas été raffinée ce qui est un sacré plus !

Malheureusement, certaines huiles particulièrement instables nécessitent d’être raffinées.

 

 

Et vous quels sont vos rituels pour vous ?

Votre petit moment pour prendre soin de vous et rien que vous ?

ET…. me voilà de retour !

Comme certain-e-s le savent j’ai été victime d’un accident de la route en décembre 2016. Depuis, je m’étais confortée à penser que je reprendrais ma vie comme si de rien n’était.

Je me suis battue pour réapprendre à écrire, marcher, monter et descendre des escaliers, mais aussi des choses aussi triviales que pouvoir entrer et sortir de ma baignoire, ou dévisser un bouchon…

J’ai travaillé dur sur ma rééducation pour pouvoir récupérer mon autonomie du quotidien.

J’ai voulu reprendre peu à eu mes activités comme si de rien n’était : les ami-e-s, l’associatif, le travail, les sorties, et toutes ses choses du quotidien.

Mais j’ai dû finir par réaliser que non ma vie ne serait plus jamais la même.

Cela c’est fait, malheureusement, douloureusement.

J’ai voulu précipiter une histoire amoureuse qui me hantait depuis des mois. Mais pour maximiser ces chances, je me suis menti et je lui ai menti. Je n’ai pas voulu reconnaître ni dire la triste vérité et cela a surement précipité ce couple dans le gouffre des incompréhensions.

Alors depuis quelques semaines je reconnais la vérité.

Je fatigue beaucoup plus vite, la douleur est devenue une partenaire de vie avec laquelle je dois composer. Je suis fière de ce que je suis devenue à travers les épreuves surmontées.

J’ai évolué mais le monde aussi !

Aujourd’hui, mes attentes ne sont plus les mêmes.

C’est pour tout cela que ce blog va lui aussi évoluer et j’espère que cela vous plaira.

Pour commencer, je me suis fait tatouer ce motif que je voulais faire depuis de très nombreuses années et je vous livre ma recette de baume de soin.

Baume post Tatouage :

Composition

  • 1 grosse cuillère à soupe de beurre de karité
  • 2 grosses cuillères à soupe d’huile de coco (100% pure et vierge)
  • 15 à 20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie

Préparation

  1. Faire chauffer à feu doux 2 grosses cuillères d’huile de coco au bain marie.
  2. Y ajouter le beurre de karité (1 cuillère à soupe).
  3. Laisser fondre.
  4. Ajouter l’huile essentielle de lavande.
  5. Verser dans un petit bocal en verre.
  6. Mettre au réfrigérateur pour que cela se solidifie.

A conserver à moins de 25 degrés (température à laquelle l’huile de coco fond).

Le rôle de chaque ingrédient :

  • du beurre de karité : il permet de nourrir et protéger la peau mise à vif
  • de l’huile de coco : elle permet d’hydrater et apaiser la sensation de feu
  • de l’huile essentielle de lavande vraie : elle est connue pour ses propriétés dont celles cicatrisantes et anti-infectieuses

Je vous laisse, en espérant que ce tournant vous plaira.

Prenez soin de vous !

 

DAFNI ? Ce n’est pas une brosse, c’est de la magie !

img_0193Au printemps, je me suis offert un très beau cadeau : la brosse lissante Dafni.

Le test fut tellement concluant que depuis je me lisse les cheveux presque tous les jours avec…

C’est simple et rapide !

 

Tout d’abord, voici ma tête au « naturel » :

Après un coup de brosse « classique » :

Ensuite, vous brossez vos cheveux avec la brosse chaude. Oui, rien de plus qu’un brossage classique. Pas besoin de prendre des petites mèches ou de geste compliqué. Donc, en quelques minutes (le temps de passer la brosse sur tous vos poils de tête), c’est fini !

 

Suite à des discussions avec des utilisatrices d’autres brosses chauffantes, il semblerait que le résultat ne soit pas aussi spectaculaire qu’avec la brosse Dafni. Ma relectrice a testé une autre brosse et a été très déçue. Quand elle a testé à la maison ma Dafni, elle s’est exclamé : « Rien à voir avec la mienne ! Ta Dafni est vraiment magique ! »

 

 

ET vous, vous aimez vous coiffer comment ?

 

Lavons notre linge sale en famille

L’an dernier je vous avais livré mes recettes de ménage faites maison (ici et     ). Il est maintenant temps de vous livrer d’autres recettes utiles au quotidien : celles de lessive.

Ma lessive au savon noir :
2 bonnes cuillères à soupe de savon noir liquide dans un litre d’eau chaude, puis ajouter 2 cuillères de bicarbonate de soude. En théorie, ce sont des cuillères à café moi je mets plutôt des cuillères à soupe quand c’est la lessive pour le linge de maison ou des cuillères à dessert sinon. Vous pouvez éventuellement ajouter des huiles essentielles (une dizaine de gouttes) mais moi j’ai fait sans.

Ma lessive au savon de Marseille ou d’Alep :
Mélanger 1 litre d eau chaude, 50g de savon, 2 cuillères à soupe de bicarbonate,  et éventuellement une dizaine de gouttes d’huiles essentielles. Laisser refroidir puis passer plusieurs fois au mixer à soupe pour éliminer les grumeaux et avoir une jolie texture.

 

 

Personnellement, j’utilise la lessive au savon d’Alep pour ma lingerie (peau délicate oblige) et mon linge fragile : pull et textile délicat (soie etc)… alors que celle au savon noir est privilégie pour le linge de maison (draps, serviettes etc) et linge en coton en général.

ET niveau dosage me direz vous ? et bien comme avec une lessive du commerce je mets un à deux bouchons dans mon bac.

 

Et vous ? avec quoi lavez vous votre linge ?

Un bon café latte éthique et « local »

En plein dans la tourmente du boycott de Starbucks, je me demandais où me procurer le latte qui me permet de supporter les réunions à 8h du matin (à 45 minutes – une heure de transport de chez moi). Car oui, jusqu’à présent, ce petit plaisir (pas du tout dans mon ambition de consommer mieux) était souvent acheté au Starbucks de la Défense.
Alors pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi la polémique voici un bref résumé . A Riyad, un des établissements de la célèbre chaîne a banni son accès aux femmes à cause de l’absence d’un « mur de ségrégation » dans l’établissement. L’information a vite circulé et provoqué des appels au boycott. Il semblerait que c’était de l’intox voir ce lien.
D’autre part, Starbucks avait déjà été dans la tourmente dans une histoire de soutien à Monsanto… Donc il était temps de chercher une alternative afin de choisir à qui donner mon argent lors de ce petit plaisir.
Un matin de cette semaine, (encore pas tout à fait réveillée) et le soleil à peine levé, j’ai découvert à deux pas de chez moi l’ouverture d’un nouveau « café / salon de thé » une boutique un peu à l’américaine avec des cheesecakes, des cookies et des muffins… ET sur la porte ce si joli écriteau :
 IMG_5965
Outre le fait que je ne savais pas qu’il y avait une brulerie dans mon quartier, je me suis dit autant tester.
Surtout que la boutique a une déco bien sympa :
IMG_5999
J’y ai donc pris un latte moyen :
IMG_5963
Bilan : on ne m’a pas poussé à la consommation en me proposant de super grand gobelet (mais par défaut proposé le moyen… à moi éventuellement de choisir un grand ou double). La brulerie est locale, le commerce est de quartier. Les employés étaient souriants. Et surtout mon café était délicieux.
Alors je vous recommande ce genre de petites adresses : )
 FullSizeRender
Et vous ? vous êtes fan de café?

DANGER Egloo : le chauffage ecolo économe qui prend feu

Tout commence par un crowdfunding très tentant : un projet d’objet en terre cuite qui permet de chauffer une pièce avec de simples bougies chauffe plat, « l’egloo ». Une idée écolo et économe qui forcément me séduit. Je participe donc.
Je reçois l’objet en fin de printemps 2015 et le range donc dans un placard en attendant des jours plus froids pour le tester.
Mercredi 3 février je rentre fatiguée chez moi. Ayant froid, je me dis que c’est l’occasion de tester le dit objet.
J’ouvre le carton : 3 pièces en terre, une grille en fer et des bougies chauffe plat… Super facile à faire fonctionner, mon test commence bien donc.
Je l’allume juste avant mon dîner. Je trouve que ça chauffe vite, je suis ravie.

IMG_5661

Je m’installe devant un bon film, la soirée suit son cours jusqu’au moment où je m’assoupis. Une soirée normale de milieu de semaine.
Sauf que… Je suis réveillée un peu avant minuit par le détecteur de fumée : dans l’egloo de grandes flammes !
C’est trop chaud pour que je le prenne à mains nues. Le temps d’aller chercher des torchons dans la cuisine et de l’ouvrir pour essayer de « souffler » les bougies,  les flammes sont trop hautes pour cette option !

Je cours donc renverser les bougies dans l’évier et fais couler de l’eau dessus … Lorsque je reviens dans mon salon, je ne peux que constater les dégâts: mon dessous de plat en liège est brûlé et ma table aussi, le revêtement blanc est fondu…
Lorsque l’adrénaline redescend, je réalise que, sans le détecteur, je serais peut être morte dans mon sommeil 😦
Je passe le reste de la nuit dans un état des plus agité voire fébrile. Avant de me recoucher, je poste un message sur la page Facebook (https://www.facebook.com/egloocandlepoweredheater/?fref=ts) de ce produit pour prévenir les créateurs et utilisateurs du danger. « Etrangement », mon message est supprimé et je ne peux plus publier sur la page depuis…
À mon réveil, je parle à mes proches de cet événement. Devant leurs réactions et trouvailles sur le net, je comprends l’ampleur du problème :
Visiblement, je ne suis pas la seule à avoir eu ce problème.
Mais que s’est il passé ? Le système fonctionne tellement bien que la cire surchauffe et prend feu. Cette vidéo (en anglais) vous explique le phénomène : http://youtu.be/OsAb6hIO52w
En plus des risques de combustion, il semblerait que l’économie ne soit pas forcément au rendez-vous et qu’il y ait aussi des risques pour la qualité de l’air :
Je vous déconseille donc très fortement cet objet 😦
Quelques photos des dégâts :
IMG_5673IMG_5681IMG_5679IMG_5675

L’avent ce moment pour prendre soin de soi

Après tout ce chamboulement dans nos vies suite au 13 novembre, il faut reprendre nos vies et avancer…. Puis est arrivé l’avent et ses traditionnels calendriers.

Cette année encore beaucoup de choix sur le marché (j’ai oublié de vous publier mon article sur ce sujet je vous prie de m’en excuser).

Personnellement, j’ai (à nouveau) opté pour celui de l’occitane 🙂 :p
IMG_4591

IMG_4587

Voici donc le bilan après 15 jours : 3 crèmes pour les mains, une pour les pieds, une pour le visage, 2 savons, un gel douche, un shampooing et un après shampooing (mes préférés de leurs gammes), 2 laits pour le corps et des goodies dont une lime toute mimi sur le thème de Noël 🙂
IMG_4595

Tous ces produits sont des classiques au format voyage ce qui est super pour la citadine que je suis. Il y a (comme à leur habitude) beaucoup de crèmes pour les mains ce qui va m’obliger à en appliquer …, et ce n’est pas mal avec le froid qui arrive.

Je finirai certainement le tube « délice de rose » plus vite que le « pivoine hora » car je préfère l’odeur de la rose qui agit sur moi comme un canapé moelleux qui me détend à celle de la pivoine et celle des fleurs de cerisiers.

Son contenu est connu à l’avance (photo du dos) mais j’en suis ravie.

FullSizeRender

J’attends avec impatience le jour où la case révèlera le baume lèvres nourrissant, un produit que j’ai envie de tester depuis quelques temps et idéal pour les températures à venir.

 

Et vous ? Vous avez pris un calendrier ? Lequel ?